Alopécie du rongeur…

J’aurai pu parler de celle de la cantatrice mais je préfère m’attarder sur la souris.
Pas celle de laboratoire ou qui erre dans nos maisons à la recherche de victuailles, non, je veux ici parler de celle qui vole, qui fut transformée par ignorance en objet de fantasmes, de craintes, de peur et aussi, accessoirement en super héros. L’animal suceur de sang est une légende, la morsure est rarissime et il s’agit plus de restes de notre culture moyenâgeuse qui perdurent rendant la bête maléfique et responsable des malheurs humains.
Remercions donc Bob Kane d’avoir conféré des pouvoirs à son super héros et d’en avoir fait un des personnages le plus représenté, mis à l’écran ou en jeu vidéo depuis sa création dans les années 40. D’être maléfique à justicier masqué, il doit n’y avoir qu’un pas, un fil ténu que la psychologie du personnage tente parfois de faire transparaitre.
Si Batman est apparu il y a environ 80 ans, Maraude et Murphy sont nés il y a quelques années de l’imagination d’Hélène Ducrocq. Hélène Ducrocq n’est pas Bob Kane, et Maraude et Murphy ne sont pas justiciers. Ils sont les héros d’un film d’animation à découvrir en avant première ce week-end. Un film poétique, à l’esthétique magnifique, un film sur lequel j’ai eu le plaisir de faire la musique, un film à partager en famille loin des gadgets du millionnaire Bruce ou de la représentation de Van Gogh.
1 réponse

Trackbacks (rétroliens) & Pingbacks

  1. […] la création de ses films (entre autres). Le travail sur son dernier film Maraude et Murphy que j’ai déjà évoqué sur ce blog, s’est terminé il y a quelques jours par l’enregistrement de la musique puis le mixage. […]

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.