Ad Astra…

blog nathanael bergèse ad astra
Il est des films comme ça, des films que l’on attend, pour de multiples raisons allant de la critique élogieuse de la presse, au thème abordé, aux acteurs et réalisateurs ou simplement pour le genre.
Ad Astra est pour moi de ceux-là, un film attendu, un film de genre, un film de réalisateur, presque d’auteur porté par un acteur qui a su transcender certains de ses rôles.
Alors j’ai attendu et j’ai vu, le jour de la sortie nationale, j’étais au cinéma sans pop-corn mais impatient.
L’ouverture du film est vertigineuse dans tous les sens du terme et pleine de promesses quant à la suite. Les plans sont beaux, voire magnifiques dans l’espace mais quelque chose ne prend pas. En tout cas pour moi. Je reste extérieur, je n’arrive pas à ressentir une forme d’empathie ou d’antipathie pour les personnages, je les vois mais à distance. Je ne sais si c’est dû à l’esthétisme du film, sa lenteur pourtant en corrélation parfaite avec le temps spatial ou à son histoire.
Avec un peu de recul, je me dis que c’est finalement l’histoire qui me chagrine. Évidemment tout ceci est totalement subjectif.
Le cœur du film n’est pas spatial, le cœur du film est personnel. Le cœur du film est intime, il pose la relation au père, la filiation et plus largement la place que l’on a dans la vie. Il y a sans doute une métaphore dans le fait d’aller chercher à l’autre bout de l’univers ( Neptune pour être exact ), les évidences que l’on peut trouver autour de soi mais c’est fort de ce constat que je me suis dit quelque chose comme : « tout ça pour ça ! ».
Une déception finalement, sans doute parce que j’attendais autre chose, parce que le film n’est ni franchement un film spatial, parce que Gravity est passé par là et ni franchement un film plus ésotérique sur la vie, parce qu’il y a eu 2001 ou Solaris par exemple. Des moments de grâces mais un sentiment d’entre deux, de film de genre qui n’en est pas, de directions prises à peine effleurées Vers les étoiles, vers l’infini mais pas au-delà !
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.