Aucun lien…

Stan Lee nous a quittés et aucun lien, comme le dirait Chabat dans la Cité de la peur, avec un autre Lee, Christopher qui nous avait quittés en 2015.

Presque aucun lien, un petit, ténu. Les 2 Lee sont unis à distance dans l’espace et dans le temps par Walt. Walt qui n’est plus lui aussi. Disons alors l’héritage de Walt, plus connu sous le nom Disney Company. Disney qui a acquis ces dernières années les licences Marvel et la licence Star Wars.

Stan Lee est l’un des pères de la première, Christopher l’un des interprètes de la seconde. Peut-être peut-on voir aussi une ressemblance dans l’allure, la posture ou sont-ce simplement les cheveux blancs…
Stan Lee né Lieber, fait partie de la grande Amérique, de ceux qui sont venus tenter le rêve tout en fuyant l’Europe de la guerre.

La guerre, la deuxième, qui va marquer toute une génération, celle de Stan par le flot d’horreurs qu’elle a transporté. De la guerre, il n’y a pas de vainqueurs, que des perdants. Bien sûr, vous me direz que sur le papier et dans les faits, il y a un vaincu. Alors je dirai oui, il y a un vaincu et des perdants. Pour tous, il y a de l’incompréhension, des larmes, des proches disparus, des sacrifiés. De ce terreau, de ce gâchis, sur les ruines du monde encore fumantes, les comics sous la plume de Stan Lee créent les héros dont le monde a besoin.

Des héros proches des hommes, avec des problèmes d’humains mais portés par l’essence du bien, de la justice. Des héros en réponse à la souffrance, des héros pour une ode à la paix.

Je ne suis pas expert en Comics, même franchement néophyte mais l’histoire de Stan Lee me renvoie à la question de l’art en général, de la création. Aujourd’hui dans ce monde qui est le nôtre, je fais des musiques. Est-ce que je ne devrais pas choisir une autre implication, une autre manière de passer mon temps, plus concrète, plus utile ? Possible, mais avec du recul, je sais que l’art est un vecteur de vie, d’espoir, d’unité et que modestement il peut porter en lui, un lien, une force parfois capable de transcender les hommes au-delà de leurs différents.

Alors dessinons, écrivons, jouons, créons, inventons !!!

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.