Le bon docteur…

Docteur House, Docteur Who, Docteur Quinn ou Good Docteur et j’en oublie certainement.

David Shore créateur du personnage de House, docteur à problèmes mais génial dans ses intuitions, totalement dépourvu d’empathie mais froid et clinique (c’est bien pour un docteur !), David Shore donc récidive avec Good Doctor, un docteur avec des TSA (Troubles du spectre autistique) et par conséquent dépourvu d’empathie, rationnel, froid et clinique (lui aussi !).

Série symétrique à la première dans la conception du personnage, même si les troubles et les âges des protagonistes ne sont pas les mêmes, entrainant des ressorts scénaristiques différents. Le générique de Docteur House reprenait «Tears drop » de Massive Attack, celui de Good Doctor est original à priori mais on retrouve dans la série quelques accents du style imprimé par Massive Attack, quelques éléments rythmiques, les mouvements de basse et le piano dans les graves, quelques réminiscences volontaires à mon avis, comme un écho, un repère pour le spectateur, à peine esquissé mais suffisant pour créer une appartenance.

La série ménage de longs moments de dialogues, de réflexions sur la vie, les responsabilités, elle véhicule tout un lot de bonnes pensées, une sorte de psychologie magazine en vidéo. La musique est aussi toujours partenaire de ces moments, comme dans Docteur House, un superviseur musical travaille sur la série et un choix de chansons pop, folk est fait, appuyant les moments d’émotions en laissant la place à la musique après les dialogues, donnant vie à des séquences censées développer une émotion forte chez le spectateur. Evidemment pour que tout cela fonctionne, le spectateur doit accepter le jeu de ce type de programme, se laisser absorber par l’ambiance et les personnages sous peine de rester totalement étranger à l’action et trouver la musique un poil « lourde » et « redondante ».

Comme dans la médecine, tout est affaire de dosage finalement, la bonne prescription pour le bon spectateur, quand à savoir qui est le bon docteur, docteur qui ?

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.