Ciné-concert…

Spectacle éphémère alliant l’image et le son, quand un ou plusieurs musiciens jouent en direct la bande originale d’un film.

Temps suspendu où l’on ne sait plus où donner du regard, où il faut intégrer dans la même image globale le film, les musiciens et la musique. Sensations décuplées de l’émotion du « live », du son plus proche, plus réel, des bruits des instruments, de la chaleur des bois ou des cordes, du phrasé guidé par l’image.

Devenu un moment rare, le ciné concert était pourtant la norme bien obligée des débuts du cinéma. Quand le film n’était que bobines d’images inflammables et que le son se réduisait à celui du projecteur, les musiciens venus pour jouer entre les films pendant les changements sont devenus des acteurs des-dits films, ils se sont imposés petit à petit comme partie intégrante du spectacle visuel jusqu’à ce qu’un réalisateur, André Calmettes pour ne pas le nommer, décide de demander une partition pour son film. C’était en 1907 et Camille Saint Saëns composa la première musique de film qui ne devait alors vivre uniquement en ciné concert sans même que le nom ou le concept existe.

Le métier de compositeur de musique de film est devenu une fin en soi avec le temps et non plus un à-côté de compositeurs occupés à leurs œuvres symphoniques ou autres. La musique est devenue synchronisée à l’image et le ciné concert une forme à part, parfois une mode sur des films anciens, l’occasion de jouer les rencontres culturelles improbables.

Wardi, long métrage de Mats Grorud, dont j’ai écrit la musique originale sortira en France le 27 février mais la version ciné concert verra le jour ce samedi à Génève dans le cadre du Black Movie festival. À 17h dans la grande salle, 4 musiciens interpréteront en direct la musique que j’ai composée et ré-arrangée pour cet ensemble plus réduit. 80 minutes plus tard, il ne restera de ce moment que des résonances et des souvenirs pour ceux qui auront assisté à cette première. Chaque ciné concert est unique, il est un moment à vivre, il est le fruit d’une rencontre à un instant entre un lieu, une musique, des interprètes et un public.

Au plaisir de vous croiser lors de l’un d’eux !

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.