Il est de retour…

Voilà, c’est le moment, le jour, quasiment l’heure, comme tous les ans, le voilà qui revient. Il y a des signes annonciateurs, des animaux que l’on ne voit qu’à cette occasion, une forme d’effervescence, un je ne sais quoi dans l’air, une euphorie tout juste perceptible pour nous enivrer et nous laisser un doux parfum de renouveau dans un coin du cerveau.

Il y a comme ça des événements repaires ou repères, de ceux desquels on se repait parce qu’ils nous mettent en paix. Alors chaque année, on guette, on attend fébrilement en retirant une à une les pages de notre calendrier mural, on sait que la troisième semaine de mars sera la bonne. Un peu de réconfort au sortir de l’hiver et même si la météo n’est pas encore au diapason, nos esprits y sont déjà.

Cette année, un chien, un crabe partout dans la ville, sur les murs, les bus, aux vitrines des boutiques, animaux annonciateurs du festival. Oui, comme tous les ans, il est là, il revient, le Festival d’un Jour avec son cortège de films originaux, d’invités de talents, de bénévoles investis et son public ravi et comblé. Si le printemps lui aussi est dans le coin, c’est affaire de coïncidence de calendrier. C’est bien le festival qui nous rassemble, proche les uns des autres, pour affronter les derniers vents de l’hiver, se retrouver dans une émotion commune, un rire, un sourire, une larme, une émotion du cinéma d’animation.

PS : cette année j’ai eu le plaisir de faire la musique de la bande annonce du festival 🙂

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.