Le fil



Avril, le début du printemps, le retour de la douceur.

Mais douceur piège qui, par quelques rayons chaleureux nous laisse croire à l’été, leurre passager qui nous incite à s’oublier et se laisser hâler. La sagesse populaire est là pour nous le rappeler, il paraît qu’en avril il ne faut pas se découvrir d’un fil.

C’est rien un fil, on le dit sans y penser, on imagine le fil de coton ou de laine. Et pourtant, c’est précieux un fil, on oublie parfois, on en parle comme ça, l’air de rien mais ça peut être fragile, ténu. On en arrive parfois à se prendre les pieds dedans, ou à le perdre. Il peut être un guide, d’Ariane, il peut tisser, construire des liens. Mais plus encore, c’est la vie qui ne tient que par lui. Ce fil qui nous relie, qui est notre existence, qui nous maintient, le fil de Nona, Decima et Morta, les trois sœurs Parques qui en sont les gardiennes et dont rien, aucun Dieu même, ne peut infléchir le cours quand l’heure est arrivée.

Avril comme chaque mois traîne son lot de fils coupés, rompus. Il y a ceux qui nous sont propres, personnels, chers et ceux qui sont publics, qui à force de partage appartiennent un peu à tous. Certains fils interrompus nous touchent plus que d’autres, ils sont un écho à notre vie, nos expériences, ils sont souvenirs, émotions, ils sont des instants passés, des moments partagés. Certaines œuvres nous relient, elles tendent des fils entre nous, elles tissent une trame entre les spectateurs d’un même moment, d’un concert, d’un film. Certains artistes portent en eux une forme de grâce, quelque chose tombé du ciel.

Est-ce qu’à l’heure où le fil se rompt et arrête les battements de cœur, où l’électrocardiogramme est plat, ils se retrouvent dans le tombeau des lucioles et nous reste-t-il d’eux les souvenirs goutte à goutte..?

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.