Obsolescence

Il paraît qu’elle est programmée pour la plupart de nos appareils électroniques, une forme de fatalité, un couperet qui tombe invariablement à la fin de la garantie et quelques mois, un savoir-faire, une science ! On pourrait être tenté d’extrapoler cette règle à toutes les nouveautés, la rendre immuable pour nos temps modernes et se dire que quoi que l’on fasse de toute façon c’est voué à disparaitre dans un temps beaucoup plus que moins court.

L’air du temps me dit-on, un air variable, changeant, mouvant ou différents temps se côtoient mais ne se rencontrent pas ou si peu. Le temps de l’effet, de l’annonce, le temps de l’actualité, de l’urgence et le temps long, le temps d’apprentissage, de maturation. Deux temps qui semblent aujourd’hui destinés à être opposés dans une lutte entre des clans de plus en plus radicaux.

Pour le cinéma, je m’attendais à la furie du temps court, du temps médiatique, de l’emportement dans le flot des sorties et puis… et puis ce n’est pas exactement vrai.

Wardi est sorti en février 2019, le film est resté à l’affiche un peu, pas beaucoup mais a continué à exister dans une rotation décalée sur de petites salles. Et ensuite, merveille de la mondialisation, il est passé par Tokyo où il a gagné 2 prix, puis diffusé aux États-Unis ce qui lui a permis une présélection pour les Oscar 2020, puis à Alger où il a gagné le grand prix et la semaine dernière nous l’avons joué en ciné concert à Vaulx-en-Velin.
Un ciné concert qui en appellera d’autres, parce que l’obsolescence d’un film n’est pas programmée finalement et quels que soient les vecteurs ou les médias par lesquels il transite tant que l’histoire racontée donne envie d’être vue… il n’y a pas de fin et Sidi mourra autant de fois qu’on le voudra pour s’envoler vers sa terre sous le regard de Wardi plein d’espoir et de vie.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.