Reculer pour mieux sauter…

J’ai déjà plusieurs fois cité des proverbes sur ce blog. Il y a quelque chose de sain dans la sagesse populaire. Cela paraît évident comme ça, en reculant on prend de l’élan, on peut observer avant de se lancer et de sauter. Et, en général, il y a de fortes chances d’aller plus loin et plus sûrement. Bref, ce qui est valable pour le sport l’est aussi pour la musique, enfin la composition pour être exact.

On peut se lancer tête baissée, poser des notes en vrac, se laisser aller avec sans doute un résultat pour le moins satisfaisant. Mais je crois que l’adage populaire a une valeur salvatrice. Il oblige à prendre le temps. Le recul, techniquement on en a peu. Je compose et je suis en même temps mon premier auditeur, spectateur. Difficile de changer de rôle, d’être tout à coup impartial et de se laisser porter par l’émotion de sa propre musique. Alors par simple déduction, c’est avant qu’il faut prendre le recul. Avant de poser une seule note, une seule idée, avant de se jeter dans les croches et les noires, il faut s’arrêter, se poser. Il faut accepter de repousser plus loin le moment de l’écriture et se donner du temps, perdre du temps même à ne rien faire. Enfin pas exactement rien, mais simplement, regarder encore et encore les images, interroger le sens, penser la place de la musique, son rôle, sa mission. Et puis laisser mûrir… Accepter de ne pas trouver, de chercher encore l’histoire à raconter, comment la musique vient prendre sa place dans la narration, comment elle va venir créer une œuvre commune, composite avec l’image et ne pas être un plus mais bien un tout. L’enjeu du compositeur : prendre le temps, ce temps que l’on a rarement, ce temps à trouver dans l’urgence perpétuelle du métier, des délais, des retards, ce temps indispensable à la création d’une œuvre totale et pas seulement d’une musique de plus.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.