Les hommes de l’ombre

Il  y a des métiers qui sont par essence des métiers de l’ombre, des métiers pour les connaisseurs, dont on voit le nom en fin de générique ou dans la liste des remerciements. Compositeur pourrait en faire partie mais il faut avouer que depuis quelques années, médiatisation aidant, le métier devient connu, dans une certaine mesure tout du moins.

En écrivant cet article, ce n’est pas au métier de compositeur que je pensais mais bien à celui de copiste. Je ne vais pas parler ici du moine cher au roman d’Umberto Eco, ni de tous ceux qui ont à la main patiemment copié et enluminé des pages et des pages parvenues jusqu’à nous avant Gutenberg et la multiplication des textes. Non, ici je viens parler du copiste en musique. Celui dont le rôle est de réaliser les partitions pour les instrumentistes, celui qui donne la touche finale à un travail, qui le rend lisible et transmissible.

Il m’arrive de m’extasier devant une partition, simplement pour son esthétique, le dessin, le graphisme des notes sur la portée. Cet ensemble qui est une forme de représentation visuelle de la musique et porte en son sein les sons qui seront entendus. Sans chercher à imaginer la moindre note, juste par la force des points noirs, des lignes, des mouvements, la partition dessine une promesse, une envie de la dévoiler à nos oreilles. Si les phrases et les notes sont nées dans la tête ou sous les doigts du compositeur, sa représentation doit tout à son copiste, maitre d’œuvre et orfèvre de la mise en page (dans le sens littéral du terme).

Alors modestement et amicalement, je rends un hommage appuyé aux copistes, par extension à tous les métiers de l’ombre indispensables et personnellement à celui qui a peu dormi pour donner vie graphique à mes créations. Nous enregistrons la semaine prochaine la musique du long métrage « The Tower », rendez-vous ici même pour quelques vidéos, photos de belles partitions et de notes, vues, entendues, jouées…

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.